Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

La Tour d'Otton

L'histoire de la tour dans son environnement

Le ou la comté de Bourgogne, appelée aussi Franche Comté de Bourgogne était un important comté fondé en 986 par le comte Otte-Guillaume de Bourgogne et dont le territoire correspond aujourd'hui approximativement à l'actuelle région de Franche-Comté.

Il avait pour capitale Dole (Château) et était gouverné du X° au XVII° par les comtes palatins de Bourgogne.

Pourquoi ce château ?

 

De 1208 à 1212 Etienne d’Auxonne et les Seigneurs de Vienne combattent Otton II duc de Méranie, devenu Comte de Bourgogne par son mariage avec Béatrice, héritière du Comté.
A cette époque, sur le Mont-Rond appartenant au prieuré de Vaux, le Comte Otton II fait construire le château pour surveiller la région.

« Au cours des XII° et XIII° cette configuration politique anarchique encourage les seigneurs et barons à construire ou reconstruire leurs châteaux en les fortifiant. La pierre a remplacé le bois. Les donjons sont faits de murs d’une grande épaisseur (jusqu’à 3 mètres à la base) comme à Montrond, Vadans, Andelot, Binans ou Rahon »
Extrait du Livre Au temps des châteaux forts dans le Jura. G Barbier.

Il y avait déjà au pied de la montagne plusieurs groupes de chaumières habitées par des serfs du prieuré de Vaux.

En
1390 par testament, Hugues de Vienne léguait à son fils Guillaume la châtellenie comprenant le château, Montrond le Bourg, Montrond la Ville, Molain et Besain.

 

Le château sera démantelé par les troupes de Louis XI en 1479.


« A l’hiver 1478/1479 Charles d’Amboise va se rendre maître de Dole et de l’ensemble de la Comté en démolissant, abattant ou rasant toutes le cités, places, châteaux et forteresses… C’est une déferlante de sauvagerie sur la Comté »
Extrait du Livre Au temps des châteaux forts dans le Jura. G Barbier.

Vers 1550, Gilbert Cousin de Nozeroy écrivait :
« que les places de Valempoulières et de Montrond sont aujourd’hui tellement ébranlées, tellement réduites à la misère par les guerres qu’on y voit guère que des ruines et des décombres »

En 1636, (année du siège de Dole) durant la guerre de Dix ans les troupes françaises
de Guébriand 
détruisent Montrond le bourg.

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus